Kathrine Switzer débute l’histoire de la course à pied au féminin

Kathrine Switzer

Nous sommes à Boston en 1967. Les femmes ne sont pas encore autorisées à participer aux marathons, qui commencent à se généraliser dans les grandes villes du monde. Kathrine Switzer s’inscrit au marathon de Boston avec seulement ses initiales « K.V. Switzer » afin de ne pas rendre évident que c’est une femme…

Elle se rend ainsi au départ de la course avec son dossard N° 261, malgré ses craintes et son émotion. Un peu après le troisième kilomètre, l’un des membres de l’organisation de la course essaie de l’écarter du parcours, mais son entraîneur et partenaire, Tom Miller, ancien joueur de football américain, repousse l’organisateur avec énergie.

Kathrine finit la course avec orgueil après avoir surmonté sa peur et surtout l’inégalité ! Elle est la première femme à avoir officiellement fini un marathon.

Elle débute ainsi l’histoire de la course à pied au féminin !

« ... no matter what, I have to finish this race. Even if you can’t, I have to—even on my hands and knees. If I don’t finish, people will say women can’t do it... »
« … no matter what, I have to finish this race. Even if you can’t, I have to—even on my hands and knees. If I don’t finish, people will say women can’t do it… »
Mónica Lacoma (5 Posts)


Articles qui pourraient vous intéresser

2 commentaires

Laisser un commentaire