Mes premières foulées en minimaliste (New Balance MT10) – Julien

Chers lecteurs,  je ne vais pas me re-présenter dans cet article, vous pouvez toutefois vous référer à la « présentation du team » dans la rubrique « qui sommes-nous » du blog « le minimaliste » si vous voulez mieux me connaitre.

NB MT10

Comme chaque lundi, je fais ma sortie « ballade » en course à pied pendant ma pause de midi. Ayant reçu les chaussures New Balance MT10, le vendredi précédent, je décide de m’atteler au changement de foulée dès ce lundi. Je pars donc sur mon circuit habituel de 8km, chaussures minimalistes aux pieds, et chaussures «  classiques » dans mon Camelback que je ressors pour l’occasion. Oui, j’ai décidé de prendre un sac à dos pour mettre mes autres chaussures dedans car je sais déjà que je ne tiendrai pas les 8km en minimalistes. Les 500 premiers mètres, je ressens une sensation de légèreté, malgré la course sur route goudronnée, ma foulée est plus courte mais ma cadence est plus élevée. Malgré cette augmentation de cadence, j’ai le sentiment de me fatiguer moins vite (un aspect à confirmer dans mes prochaines sorties en minimaliste). Une fois ces 500 premiers mètres passés, je sens que mes mollets travaillent différemment, mais je ne ressens aucune douleur pour le moment. Après 500 mètres, mon circuit passe sur des chemins de terre et c’est ici que j’ai compris l’effet minimaliste.

1ere sortie NB

Mes chaussures « classiques » à semelle très raide, me protégeaient très bien les pieds, mais les New Balance MT10 protègent les pieds du strict minimum : les blessures que pourraient provoquer les cailloux, rochers, racines… Le plus bluffant est que  contrairement à mes chaussures standards, mon pied n’est pas bridé et clos dans sa chaussure, mais il est libre de sentir les aspérités du chemin. Je continue alors ma ballade jusqu’au 2éme kilomètre, où je sens que mes mollets commencent à chauffer de manière inhabituelle. Je pousse donc jusqu’à 2,5km en minimalistes puis décide de repasser en chaussures classiques. Malgré l’échauffement de mes mollets de manière accélérée (due à la modification de foulée), je finis ma ballade de 8km sans encombre.

Pour résumer, ma première sortie en minimalistes s’est avérée très positive. Je sais déjà que l’adaptation à ce nouveau type de course ne se fera pas en 2 semaines mais plutôt en quelques mois. Je reste néanmoins très impatient à l’idée de retrouver cette légèreté et liberté dans mes prochaines courses.

Julien Bouy (8 Posts)


Articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire