Suivi d’un coureur en Five Fingers Spyridon MR

Épisode 1 : L’approche, et les premières foulées

Sylvain

Après mon expérience en NewBalance, et voulant progresser doucement vers le trail, j’étais en quête de nouvelles chaussures car les actuelles commencent vraiment à être fatiguées. J’ai tenté les Trailroc 150 d’inov 8 mais, la toe box est trop étroite pour mes big foot j’ai donc renvoyé la paire car je savais que ça n’irai pas.

Comme je prévois de courir un trail de 21 kilomètres en septembre je voulais une paire de chaussures avec laquelle m’entraîner et ne pas l’acheter au milieu du programme.

Autant être franc je n’ai jamais été attiré par les Five Fingers, mais étant de plus en plus touché par l’étroitesse de certains modèles, je me suis dit que peut être les FF seraient la solution. Profitant de pouvoir les essayer dans ma région j’y suis allé curieux et au fond de moi espérant que ça n’irait pas.

Je ne me voyais vraiment pas dedans j’ai toujours trouvé ça bizarre…

Armé de mes chaussettes à doigts je prends une paire de Spyridon, en panique de pas réussir à les mettre ayant entendu que ce n’était pas aisé pour tout le monde, mais “joie”  en  quelques secondes c’était enfilé, et la je me dis bah c’est étrange… mais c’est agréable ! Je marche dans le magasin sourire aux lèvres. Je ne les achète pas de suite, je rentre me renseigner sur la durée de vie et je prends le plus d’informations ou je peux le faire car le prix n’est pas forcément minimaliste il faut donc que je cerne tout cela.

Sylvain2

Après 2 semaines de réflexion je franchis le pas et je craque donc pour une paire de FF Spyridon Mr en noir.

Je veux faire les choses dans les règles et bien que mon expérience maintenant est quasi d’un an en minimaliste je ne prends rien pour acquis, ajoutons mon côté hypocondriaque avec les blessures (je devrai parfois mettre mon cerveau en mode minimaliste pour essayer). Je suis donc les recommandations de Blaise Dubois de la clinique du coureur pour commencer à courir avec une paire de chaussure neuve.

Porter les chaussures à la maison au moins deux jours puis sur 4 semaines (avec entre parenthèse ce que je prévoie concrètement)

Semaine 1 : Petit jogging (19’’)

Semaine 2 : Intervalles ( alternance marche et course sur 20 25 min)

Semaine 3 : Jogging (45’)

Semaine 4 : Sortie longue (10 km)

Cela peut paraître une hérésie pour beaucoup de ne pas en profiter entièrement avant un mois mais, les Fivefingers sont des chaussures conceptuelles avec une biomécanique différente des baskets habituelles. Je rajoute à cela un peu de rando légère car la marche sera aussi de la partie dans les trails.

Mes impressions après 2 semaines :

Bizarre d’avoir les doigts de pieds écartés en permanence mais pas douloureux, avec chaussettes plus à l’aise que sans, à confirmer encore selon les sorties. Dans la maison elles sont agréable je peux faire à peu près ce que je veux. Très vite on s’habitue et tant mieux car il va falloir aller dehors maintenant.

Les première marches sont sans soucis, je dirai même mieux que mes MT110 que je destine à la petite rando jusqu’ici (en plus du trail). Je me prend à faire quelques pas en courant histoire de voir ce que ça peut donner. La aussi pas de soucis et c’est de bonne augure pour la suite et surtout pour la course.

Voila le premier jogging :

Sylvain3

Conditions : météo pluvieuse, chemin, cailloux herbe boue, une montée une descente. Rythme jogging très lent.

Honnêtement je ne me faisais pas de soucis et cela c’est passé correctement, ma fréquence de foulée est restée la même (175 – 185 pas minutes)  les sensations aussi et tant mieux. Je n’ai pas eu de problème, si ce n’est que les premières minutes ma douleur sous le pied s’est un petit peu manifestée mais rien d’handicapant, à peine une gène et pas plus qu’avec les MT110  passé 2 ou 3 minutes plus rien, je vais tout de même suivre ce point car je ne veux pas l’aggraver.

Je n’ai pas déroulé et je suis resté en mode jogging. Première impression de course positive !

Sylvain5

Semaine  2 … 

…Deuxième sortie en VFF.  Hier soir j’ai préparé ma sortie pour y aller au saut du lit avec mes amies à 4 pattes, autant lié l’utile à l’agréable. Autant le dire de suite j’ai passé une nuit horrible, ça m’apprendra à boire du thé  le soir, résultat peu de sommeil, j’ai erré sur mon ordinateur je me suis dit que la sortie allait vraiment être catastrophique enfin si j’avais le courage d’y aller.

Je me suis levé dans un état comment dire…on va passer ce passage il vaut mieux

Au programme 6*4′ de course avec 1′ de marche, je commence par marcher pour me rendre dans les champs et c’est parti : Chemin caillouteux herbes humides montées bonnes descentes avec herbes glissantes et cailloux pointus (et oui les agriculteurs ont rempli les chemins de cailloux style chemin de fer pour pas s’enliser, résultat en vélo faut pousser, et en courant vaut mieux faire attention)

Verdict de cette séance, aucune gène, les chaussures sont dynamiques j’ai un peu poussé sur des petites cotes, je n’ai pas glissé une seule fois malgré l’herbe pleine de rosée. Je ne suis pas aller très vite (ce n’est pas mon but) et je n’ai eu aucun soucis particulier

Rendez vous au prochain article pour le long jogging (dans les hautes Alpes)  et la sortie longue


* Pour les débutants je rappelle que j’ai une expérience de course minimaliste de quasi une année, ma transition est loin d’être achevée mais elle est déjà bien entamée, les durées de mes premières sorties ne conviennent pas à des personnes commençant leur transition, sinon les blessures vont arriver très vite (mollet tendon d’Achille et j’en passe). Il faut vraiment être attentif à votre ressenti et ne pas griller d’étape. Le minimalisme c’est une façon différente de courir, et on doit réapprendre ( surtout apprendre) à courir de manière progressive tout en ayant le but de vous faire plaisir loin des chronos, de la VMA et des plans d’entrainement classiques. Vous pouvez trouver beaucoup de programmes pour faire votre transition mais le mot à garder en tête est toujours le même PROGRESSIVITÉ.

Sylvain (2 Posts)


Articles qui pourraient vous intéresser

10 commentaires

  1. Les Spyridon MR sont vraiment géniales. C’est la liberté retrouvée grâce à leur légèreté et leur flexibilité. Maintenant je ne m’imagine même plus courir autrement. Je cours sur tous terrains dans les champs, dans la boue, sur la route, dans la forêt, c’est vraiment top. En descente quand il y a des grosses pierres je regrette un peu mes chaussures avec une grosse semelle mais vraiment c’est rare que les cailloux me fassent mal. Au printemps c’est rigolo les fleurs s’accumulent entre les orteils (et il faut parfois s’arrêter pour faire un peu de nettoyage).

    Par contre, je suis super déçu par la fragilité de ces chaussures. J’ai couru moins de 200 km et elles sont pas loin de leur fin de vie. Le tissu s’est décollé de la semelle, la semelle est par endroit super usée, les lacets se décousent. Vraiment, acheter des chaussures aussi chère tous les 200km c’est pas possible; et bonjour le gaspillage!

    J’ai contacté Vibram en France et au QG en Italie… ils s’en foutent royalement.

    Donc des chaussures géniales mais qui ne tiennent pas le chemin 🙁

    1. Merci Cédric pour ton retour ! Il est vrai que la partie descente sur terrain caillouteux nécessite plus d’attention afin de ne pas se faire mal. Il faut adapter un peu le rythme…
      Pour ce qui est de la qualité, du côté de 5doigts nous n’avons pas eu ce type de mauvaise experience concernant la qualité. Pourtant nous avons des volumes assé concequent… Es-ce que tu les avais achetées chez 5doigts.fr? Si c’est le cas, nous pouvons demander un retour fabriquant. Merci encore pour ton retour et a bientot de te lire!

      1. Merci Arthur pour la réponse.
        5doigts.fr étant en rupture de stock quand j’ai voulu acheter la première paire (et de surcroît 14% plus cher que les autres distributeurs), j’ai acheté deux paires sur mec.ca (un super service pour le coup) et une paire sur Amazon (Six Jibe Sport).
        J’étais si content que j’ai offert deux paires à des amis.
        C’est juste dommage qu’elles ne résistent pas à une utilisation trail normale.

        1. Je suis désolé pour toi Cédric que tu es cette mauvaise expérience… Julien qui se prepare en ce moment pour la CCC, utilise lui aussi des Spyridons en Trail. Rien a signaler de son côté depuis deja plusieurs centaines de km, voir le millier déjà passé! Par contre qu’il y ai une paire avec un defaut, ca peut arriver comme sur tout produit malheureusement. Si tu veux ré-essayer l’expérience n’hésite pas a revenir vers nous.

          1. Cher Arthur, je comprends bien que tu insistes pour faire ta publicité en tant que vendeur de Spyridon MR.
            Ceci étant, serais-je tombé par malheur sur un mauvais lot, tant l’importateur français que le fabricant Vibram qui ont été contactés auraient replacés la malheureuse mauvaise paire.
            Je déduis de leur désintérêt pour l’affaire que je ne suis pas tombé sur une mauvaise paire mais qu’ils n’arrivent tout simplement pas à suivre devant le nombre de chaussures défectueuses.
            Pourquoi achèterais-je une nouvelle paire alors qu’il y a trois problèmes indépendants: tissu qui se décolle de la semelle, semelle usée prématurément et lacet décousu.

          2. Cher Cédric, Si nous étions au courant d’un lot défectueu ou d’une faiblesse sur ce produit, je ne te proposerais pas d’y retourner… Ce serait le meilleur moyen de perdre notre crédibilité ! 🙂
            Notre marché n’est pas uniquement la FiveFingers, comme les Spyridons, mais l’ensemble de la gamme de chaussures minimalistes disponibles sur le marché.

            Pour ce qui est de ce produit en particulier, nous avons des coureurs qui ne rencontre aucun soucis et que nous rapportons sur le blog (http://leminimaliste.info/mes-premieres-100-milles-161km-en-vibram-fivefingers/).
            Après suivant l’utilisation, la technique de course ou la morphologie du coureur, peut être que la chaussure n’a pas tenue. Dans ce cas, je ne peux que te proposer de te tourner vers une autre marque ou un autre modèle. En ce moment nous utilisons personnellement souvent des Inov8 et nous en sommes très satisfait.
            En ce qui concerne le mauvais suivi que tu as eu… Si tu achètes la prochaine fois chez 5doigts, tu seras en contact avec Monica… Et là c’est du sérieux ; à la fois pour les conseils techniques mais aussi pour le réglement des problèmes qui pourrait survenir sur une commande ou un produit!!

            On travail dure pour maintenir une place de leader sur ce marché en France et je t’assure Cédric que nous ne souhaitons pas à tout prix voir des gens en Spyridon, mais plutôt des gens qui ont découvert le Minimalisme et qui y retourne les saisons suivantes ! 😉 Au plaisir d’entendre de nouveau de tes nouvelles, en Minimalistes, quelle qu’elles soient !

  2. Bonjour à tous les 2,
    J’ai lu vos commentaires et pour ma part je trouve aussi que le rapport qualité/prix est très mauvais chez FFV. Je ne cours qu’en FFV et au bout de quelques sorties, les miennes (des Seeya) ont commencées à craquer sur le côté puis le tissu au niveau du gros orteil s’est mis à se déchirer. La dégradation s’est faite d’abord sur le pied le plus fort (droit dans mon cas) puis rapidement la gauche à subit le même sort !!! Aujourd’hui elles sont déchirées de partout et en attendant une nouvelle paire que j’ai commandée. Je les utilise encore car elles tiennent toujours aux pieds et assurent donc quand même toujours leurs rôles de protection à l’abrasivité de la route. Voilà mon avis sur la qualité en tous cas aujourd’hui je suis heureux et satisfait de courir en minimaliste et je pense que je ne pourrai maintenant plus faire machine arrière.

  3. Bonjour
    Naturellememt lorsque je marche pieds nus ( je dis bien marche et non courir) j’attaque avec en premier le milieu du pied pour poser en dernier le talon
    J ai acheté des vivobarefoot aqua 2 de ville
    Quand est il lorsqu’on porte des vivobarefoot lors de la marche ?

    Merci

  4. **********j’ai retrouvé mon signe totem et suis devenu avec les S MR un / e : GAZELLE*********Let’s go again. ***Humour du Jour***ps: allé j’avoue j’ai vécu et marché durant casi toute ma petite enfance pieds nu, ou nu pieds, sauf pour rentrée dans l’école; mais le minimalisme été déjà présent avec les « savates »…que j’avais dans mon sac « paille » …oté*lol

Laisser un commentaire