Mes Vivobarefoot ONE après 6 mois de transition – Paola Vaulet

Ma transition minimaliste

Mes premières chaussures minimalistes ont été des Vivobarefoot ONE, reçues en février dernier. Naturellement coureuse sur la pointe des pieds depuis mes débuts, j’étais très attirée par la course minimaliste et la découverte de nouvelles sensations. Cependant, à cette période, j’avais des courses prévues pour les mois à venir (un Raid de 250km et 8000D+ sur 5 jours et deux 10km terminés en 46 min 10 au passage), je ne pouvais donc pas entièrement consacrer mes entraînements à ma transition.

WP_20150925_15_55_08_Pro

Jusqu’à juin, ma transition a donc été absolument chaotique. J’alternais entraînements avec chaussures classiques et chaussures minimalistes mais de durée égale, en faisant atrocement souffrir mes pieds. Je pensais que j’allais pouvoir les tanner au maximum en un minimum de temps avec l’aide de la crème Nok. Très mauvais tactique… La peau des « coussinets », pas encore renforcée, a été sujette a d’affreuses ampoules qui m’empêchaient parfois d’aller courir pendant une semaine… Je déconseille donc vraiment de brûler les étapes. En revanche, au niveau musculaire et articulaire, je sentais que mes mollets travaillaient plus que d’habitude, mais rien d’autre à signaler.

Minimaliste

Une fois mes objectifs passés, les vacances d’été arrivant, j’ai décidé de tout reprendre de zéro, d’arrêter totalement l’utilisation de chaussures de course classiques, de soigner ma transition et de prendre soin de mes pieds (alors dans un état déplorable). Je leur ai laissé le temps de se remettre et de reformer une belle peau avant de recommencer progressivement et intelligemment les entraînements. J’ai repris la course mi-juillet. Profitant de mes vacances à la plage, j’ai pu alterner des sorties de 20 min environ pieds nus au bord de l’eau et en minimalistes. J’arrêtais de courir aux premières douleurs et premiers échauffements de la peau de mes pieds. A raison d’une sortie tous les deux jours, j’ai rapidement pu atteindre 45 min en un mois d’entraînement. Aujourd’hui, j’ai réduit la fréquence des entraînements (2 fois par semaine), et augmente progressivement la durée, à raison de 5 min par semaine. J’arrive maintenant à courir 1h sans ampoules et compte bien terminer ma transition dans de bonnes conditions pour m’inscrire à de nouvelles courses!

12552631_10208476859577647_7383048841016005738_n
9540_10208476859777652_1439112676514456078_n

Arthur Viret (74 Posts)


Articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire