Lorena Ramirez gagne le trail du Cerro Rojo en sandales huaraches

Lorena Sandales Minimalistes

Vous avez certainement entendu parler de Lorena Ramirez, la femme Tarahumara qui a gagné le trail Cerro Rojo de 50 km le 29 avril 2017 en sandales minimalistes, et dont la photo a fait le tour du monde ces derniers jours.

En tant que spécialistes de la chaussure minimaliste, Leminimaliste.info et 5doigts.fr vous présentent quelques informations extraites des journaux mexicains qui ont publié l’évènement.

Ci-dessous la photo qui a été relayées plus de 50000 fois sur Facebook qui présente Lorena Ramirez sur le podium :

Lorena Romirez podium huaraches
Lorena Romirez podium

Lorena a 22 ans et est devenu l’une des meilleures traileuses du Mexique en gagnant le trail Cerro Rojo à Tlatlauquitepec (Puebla) où participaient 500 coureurs de 50 nationalités différentes.

Un tel exploit serait probablement resté inaperçu si Lorena avait couru avec un équipement « normal »… En effet, Lorena a couru avec un équipement entièrement minimaliste : ses sandales minimalistes huaraches faites d’un morceau de pneu et une bouteille d’eau à la main. Comme textile elle portait sa jupe traditionnelle un t-shirt et un foulard. Pas de barres de céréales, ni de chaussettes de compression, ni d’autres éléments que l’on retrouve systématiquement chez les traileurs d’aujourd’hui.
Lorena a recu un prix de 6000 pesos mexicains (environ 300 euros) et une médaille après sa course de 7 heures et 3 minutes devant toutes les autres femmes participant à la course.

Son frère Mario a fini à la 10ème place du trail de 30 km. Tous les deux ont dû voyager pendant 2 jours pour arriver au départ de la course et grâce au support de l’organisation car les Tarahumaras manquent de moyens. Chez eux, les Tarahumaras, ne font aucun entrainement spécifique, ils marchent et courent tout simplement en chaussures minimalistes le-long des journées pour accompagner leur bétail.

Nous vous invitons à lire d’avantage sur la tribu des Tarahumaras sur l’article du blog.

Bravo à Lorena qui démontre, encore une fois, que les chaussures minimalistes et les sandales huaraches permettent d’atteindre les mêmes performances, voir meilleures, qu’en chaussures traditionnelles.

Equipe Tarahumara
Equipe Tarahumara au trail du Cerro Rojo
Eduardo Alonso (18 Posts)


Articles qui pourraient vous intéresser

8 commentaires

  1. Je ne suis pas allé chercher, mais ce qui est intrigant, c’est qu’elle n’a pas du tout les mêmes sandales que son frère, quelqu’un a l’explication ?

  2. Vous êtes étonnant sur ce blog.

    Il suffit de regarder les photos pour se rendre compte que ce que vous écrivez contredit ce que vous montrez.

    Ce qu’elle porte au pieds sont en effet des Huaraches. Mais ce ne sont pas des sandales minimalistes faite d’un bout de pneu, pour courir comme l’idée que vous vous en faîtes.

    Le terme Huarache est un terme générique qui désigne un type de chaussures aux origines pré-colombiennes. C’est ce qu’elle a aux pieds. Autrement dit, elle court avec ses chaussures de la vie quotidienne qui sont un type de sandales traditionnelle parce qu’elle n’a rien d’autre. Comme elle court en habit traditionnel parce qu’elle n’a rien d’autre.

    Pourquoi ? Parce qu’elle est à l’instar de son peuple, pauvre et qu’elle n’a pas une garde robe dédiée pour telle ou telle activité.

    Après Born to run de Mc Dougall puis le business de Barefoot Ted/Vibram et enfin le dépôt du terme Huarache par Nike et le dernier bouquin opportuniste de Eric Orton, le mot désigne pour la plupart des coureurs minimalistes de la planète, une semelle de caoutchouc maintenue sous le pied par un lacet en synthétique ou en cuir et dont l’objet est la course à pied et éventuellement un truc tendance pour l’été.

    C’est une appropriation abusive d’un terme qui désigne quelque chose de plus vaste qui n’est pas lié exclusivement à la culture des Tarahumaras mais à l’ensemble des peuples pré-colombiens.

    Cette jeune femme démontre juste que pour courir on n’a pas besoin d’un équipement soit-disant fait pour ça avec de la pseudo innovation dedans.

    Elle remet en cause aussi toutes les idioties en rapport avec la nutrition pendant la course et l’hydratation qui sont colportées par toute une presse spécialisée sponsorisée par la nutrition sportive qui n’est rien d’autre qu’un marché de niche pour la malbouffe.

    Ça met aussi en perspective que la grande majorité des coureurs sont des victimes du consumérisme et rien d’autre. Vous vous rendez compte qu’elle n’a même pas une montre au poignée, même par un petit chrono…(ironie)

    Mais bon, je n’attends pas de ce blog adossé à une boutique en ligne qui vend des bouts de plastique à mettre aux pieds à prix d’or un article un tant soit peu écrit. Je n’attends pas non plus que les rédacteurs fasse un minimum de travail de recherche sur ce qu’ils écrivent. Il y a longtemps que j’ai abandonné tout espoir.

    A propos, l’article sur le yoga qui est juste une compilation de poncifs sur le sujet qu’on retrouve essentiellement dans la presse féminine – c’est dire le niveau – m’a tué.

    Ce serait bien de ne pas saisir la balle au bond en utilisant la performance authentique de cette jeune femme, parce qu’elle est Tarahumara, pour vendre en lousdé une sandale – une de plus – à votre marque sous l’appellation Huarache.

    Vous pourriez faire un vrai travail de rédaction sur ce « blog », quelque chose d’instructif et de pédagogique voire de carrément subversif. Vous vous contentez juste de la médiocrité de publipostages pour les marques que vous vendez en boutique.

    C’est pathétique, c’est décevant.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Huarache_%28shoe%29

    1. Bonjour Karuiashi,

      Vous êtes en bon droit d’émettre votre avis, aussi constructif soit-il à certains aspects, et ce blog est un endroit d’échange. Je suis d’accord avec vous sur certains points.

      Veuillez seulement ne pas dénigrer gratuitement le travail des autres, notamment le mien sur l’article traitant du Yoga. Il provient de réflexions personnelles et d’un long travail sur moi-même. Vous dites qu’il ressemble à un article de presse féminine, grand bien vous fasse, ce n’était pas mon intention et je voulais rendre accessible à tous la pratique et le sens profond du Yoga. Il reste général pour que chacun se l’approprie à sa manière, mais vous devez le savoir, ça. Comment pouvez-vous juger aussi facilement ?
      La plupart des articles amènent le débat et chacun s’y retrouve un peu quelque part… Cela fait beaucoup de bien de lire des témoignages, des récits… En quoi cela est-il dérangeant de parler de marques de minimalistes que 5doigts.fr revend ?

      Si cela ne vous plaît pas, que ce n’est pas assez « construit » pour, ou encore que cela vous « tue », passez votre chemin.

      Bonne journée à vous

      Léa

    2. C’est de l’agressivité gratuite sur un blog qui n’en propose jamais. On apprecie lire ces articles et de par vos critiques, vous critiquez également nous, les lecteurs. Si cela ne vous plait pas, pourquoi perdre votre temps à écrire de (très longs) commentaires ? N’avez vous pas d’autres choses plus intéressantes à faire de votre vie ? Je suis sûre que si. Inutile donc de continuer à dénigrer, cela n’a pas d’intérêt et vous gagneriez plus à dépenser votre énergie dans des choses qui vous plaisent. Merci pour nous.

    3. M Karuiashi, Qui êtes-vous ? Pour quoi tant de haine ? Si vous avez des informations intéressantes merci de les partager, si vous le souhaitez. Si c’est de la violence gratuite et de la frustration retenue, merci de la garder pour vous. Je suis surpris par le ton de vos commentaires envers une bonne ambiance sportive. Même s’il peut y avoir des intérêts commerciaux, ca reste in blog intéressant sur un sujet pas suffisamment répandu et sur un ton frais et sympathique qui fait du mal à personne. Allez courir en maximalistes si vous vous sentez mieux dedans et laissez les gens minimalistes et positifs vivre en paix.

    4. Ton mépris n’a d’égal que ton manque de courage.

      Sur ce blog, l’équipe de la boutique en ligne 5doigts.fr se fait plaisir à relayer des informations sur la course minimaliste. Nous véhiculons des articles positifs sur des sujets qui nous tiennent à coeur, car la course à pieds est un sport qui fait du bien et qui nous ramène aux choses simples et minimalistes de la vie.

      Ton mépris n’a donc pas sa place sur ce blog et n’apporte aucune discussion, car à chaque fois que tu dépenses ton énergie avec virulence sur nos articles, nous prenons le temps de te répondre et tu n’as pas une seul fois donné suite à tes invectives…

      Tu es lâche car tu commentes sous pseudonyme là où nous sommes complètement transparents. Tu remarqueras que nous n’avons encore jamais effacé tes messages, car nous assumons complètement notre travail et que nous voyons de plus en plus de lecteurs nous lire et nous soutenir. Aussi car nous sommes ouverts au débat quand celui-ci est constructif et consistant.

      Mais encore lâche car tu t’attaques à des personnes qui se sont lancées dans l’écriture d’articles sur ce blog avec courage, et qui par leur énergie dépensée de manière positive permettent à des lecteurs de se documenter et peut être de se lancer dans l’utilisation de chaussures minimalistes.

      Merci de passer ton chemin.

      Arthur

    5. Un conseil, ne prêtez pas trop attention à ses commentaires!

      Karuiashi = Patrick Ricwald

      Patrick passe son temps à dénigrer et il est coutumié des positions contestataires par principe ! Vous pouvez le bloquer sans regret, il ne présente aucun intérêt !!

Laisser un commentaire