La course Minimaliste c’est quoi ?

Au fur et à mesure de nos déplacements dans des courses, nous nous rendons compte que la course minimaliste est peu connue du coureur loisir mais est plus rependue chez les compétiteurs. Les grandes marques aujourd’hui parlent facilement de « course naturelle »… Mais au fond, de quoi parle t-on ?

Il est donc important de briser la glace en expliquant tout d’abord que courir de façon naturelle est possible pour tous! La biomécanique naturelle de l’homme l’amène à minimiser l’impact du pied sur le sol, en ayant une foulé sur l’avant du pied.

Les chaussures dites « minimalistes » n’intègrent ni amorti ni sur-épaisseur de semelle au niveau du talon. Ceci amène le coureur à courir « de façon naturelle ».

Peter Blanken de Vibram France nous l’explique très bien à travers sa vidéo:

Que sait-on des chaussures minimalistes ?

Les faits avérés

–         La modification de la foulée

Les spécialistes sont clairs sur le sujet, la diminution de la hauteur du talon (drop) induit un changement de foulée. La réception du pied sur le sol se fait par l’avant du pied. La question posée par la majorité des coureurs est « Où est alors l’amorti ?? » La nature à créé l’homme de telle manière à ce que l’on puisse amortir l’impact sur le sol, à l’aide de notre biomécanique (cheville – genoux –hanche). Croire en nos qualités physiques NATURELLES , c’est le principe même du minimalisme !

L’avis des médecins et spécialistes de la course à pieds vous expliquent les bienfaits de la course en attaque pointe:

Principe du minimalisme

Pour aller plus loin dans la rupture avec le mythe de l’amorti,  Peter Blanken nous parle de la façon « naturelle » de courir en harmonie avec notre physiologie:

–         L’augmentation de la cadence

La modification de la foulée induit une diminution de la cadence des pas. C’est un autre point très important de la technique de course minimaliste. Lorsque l’on utilise une course « naturelle », c’est-à-dire comme si l’on courait pieds nus, on ne peut pas se permettre de faire de grandes foulées (essayez par vous-même vous comprendrez vite !:) ). Les semelles sans amorti nous amènent donc à faire de plus petites foulées et donc à augmenter la cadence de celles-ci. Concernant une explication plus scientifique de la cadence de course, nous vous proposons un article publié par le blog la clinique du coureur:

http://www.therunningclinic.ca/blog/2013/08/cadence/

Pour les flemmards voici les avantages majeurs de l’augmentation de la cadence présentés dans l’article :

« Augmentation de l’efficacité mécanique (moins de dioxygène consommée pour une même vitesse) en augmentant l’économie de course (plus de rebond élastique, moins de travail musculaire, moins de déplacement vertical, etc.) »

Prévention des blessures car « Cela réduit la vitesse de l’impact au sol (associée par certaines études à l’incidence des blessures) en plus de réduire le stress sur les articulations des genoux, des hanches et du bas du dos. » 

Il est facile de changer sa cadence. En effet « C’est un processus facile à apprendre pour 90% des gens. Pour améliorer votre capacité à conserver une bonne cadence à long terme, courez pieds nus (idéal) ou avec des chaussures minimalistes… »

–         L’augmentation des sensations

La course minimaliste vise aussi à retrouver un lien entre le coureur et son milieu. Plus la semelle est fine plus l’on sent sur quoi l’on court ! Sur ce point… Difficile de débattre !

vibram_fivefingers

Les fais débattus

Le lobbying commercial étant très fort sur la chaussure avec amorti (et l’impact marketing de la chaussure amorti aussi) il est très difficile de communiquer autour de la chaussure minimaliste. En effet, on reçoit rapidement en pleine figure la psychose autour des blessures. Il a été démontré statistiquement qu’il n’y avait pas de lien entre limitation des blessures et chaussures avec amorti. L’amorti que recherche donc la majorité des coureurs ne sert donc à rien pour la protection des blessures…

Le retour vers une course naturelle, qui se ferait idéalement pieds nus, à pour objectifs :

–         La Limitation des blessures

Actuellement il n’y a pas d’étude scientifique démontrant une réduction des blessures par une course minimaliste (faible cadence + attaque sur l’avant du pied + absence d’amorti et de drop). Nous nous appuyons alors sur les retours des coureurs que nous avons rencontrés ou qui nous ont fait part de leurs retours (environ une cinquantaine de personnes, de sexes, de pratiques et de morphologies totalement différentes ! On est loin d’un test clinique rappelons le !:) ). Globalement ce que l’on constate :

  • Une augmentation de la réactivité ce qui permet de limiter les risques d’entorses
  • Une limitation de l’impact sur le sol ce qui réduirait les douleurs articulaires (nous avons de nombreux retour de personnes ayant eu des douleurs aux genoux et qui après s’être mis à la course minimaliste ont vu cette gène disparaitre).

Cependant rappelons le encore une fois, nous ne prônons pas une recette miracle. Surtout si vous voulez préparer une entrée dans la technique minimaliste, allez-y progressivement !

–         Augmentation des performances

Le mythe de la chaussure qui court vite… Laissons cela aux « marketeux » ! Ce que l’on constate réellement c’est que la course minimaliste permet de se muscler les chevilles et les mollets ! Pour ce qui est de faire tomber les records… Rien n’a été prouvé mais rien n’est aussi exclue! Si d’ailleurs vous souhaitez nous faire part de vos expériences, n’hésitez pas. Quoi qu’il en soit, le meilleur conseil reste d’avoir une bonne hygiène de vie, un entrainement organisé et soutenu, et une motivation à toutes épreuves !

Kenenisa+Bekele+Zersenay+Tadesse+Olympics+jGTWk22ndUXx
Zero drop, semelle fine et souple… La chaussure d’Athlétisme est donc une chaussure minimaliste !!
Arthur Viret (76 Posts)


Articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire