Guillaume Delpech – Nouveau membre du team 5doigts.fr!

Guillaume Delpech coureur équipe 5doigts en FiveFingers sur la glace
Guillaume, coureur en chaussures minimalistes intègre l’équipe 5doigts.fr
  • Nom: Guillaume Delpech
  • Age : 26 ans
  • Taille : 176cm
  • Poids : 76kg
  • Sports pratiqués : trail running, ski de randonnée, escalade, alpinisme, kayak
  • Objectifs : J’aimerais pouvoir réaliser des ultra-distances en montagne, un 100 miles par exemple, pieds nus ou en chaussures minimalistes. Comme objectifs à court terme, j’aimerais traverser les Pyrénées avec peu d’équipement et dépasser le cap des 50km/2000m de dénivelé en chaussures minimalistes en courant.
  • Pourquoi le minimalisme ? J’ai découvert mes pieds par hasard en vivant dans les forêts isolées de Nouvelle-Zélande, où les gens les utilisaient pour marcher directement sur le sol. Mais c’est après avoir vendu des chaussures de trail et de randonnée pendant près de 4 ans que le minimalisme est devenu une évidence pour moi. 100% de mes clients ont eu des problèmes de pieds, de genoux, de dos, moi compris. J’ai passé le cap en achetant des Vibram Five Fingers.

 

Redonner vie à ses pieds

Je n’arrive pas à m’imaginer faire marche arrière. Avant je courais pour ne pas prendre de poids, aujourd’hui je cours par évidence, par passion.

Pieds nus
Guillaume Delpech pieds nus

Lors de mon premier jour de travail comme vendeur de matériel de montagne et de sport, ma patronne m’offre une paire d’Asics Fuji-Trabuco. J’ai le pied montagnard, mais courir en montagne correspond à ce moment à un genre de suicide cardiaque sans grande raison…
Après quelques entraînements en partant de mon jardin que sont les Pyrénées Orientales, je commence à prendre goût à la discipline. Plusieurs problèmes se présentent à moi, sans parler de ma condition physique déplorable malgré des années de montagne, j’ai des fourmis dans le pied droit dès que ça grimpe, j’ai mal à l’intérieur du genou droit assez rapidement. Pendant un an et demi, je vais donc tester tous ce qui me passe sous la main pour régler mes problèmes. J’ai donc essayé tous ces modèles de chaussures « traditionnelles »  :

Chaussures Minimalistes Maximalistes Guillaume Delpech
Chaussures que Guillaume a essayées avant de passer aux five fingers

Je ne les détaillerai pas, une seule conclusion, après deux semaines d’entrainement, les douleurs reviennent à chaque fois. Quelque soit mes distances, 10km ou 50km avec ou sans semelles orthopédiques, aucune différence. Je suis alors les conseils d’un ami et je me commande ma paire de Vibram Five Fingers Spyridon !! Je me renseigne beaucoup sur le sujet et commence très progressivement ma transition vers la foulée naturelle. Hormis d’atroces douleurs dans les mollets, je ne retrouve aucun de mes anciens problèmes. Je m’entraîne petit à petit, je supprime totalement tout autre type de chaussures et je progresse vite ! Trois mois après mon premier test, je réalise la Killian Classik 28km de Font Romeu, chez moi, en Five Fingers en 3h20min, soit 20 minutes de moins que l’an passé.

Bien que je me sois éclaté durant cette course, je prends la décision étrange de faire toutes les courses suivantes (2 par mois) avec d’autres chaussures pour ne pas trop forcer la transition, j’opte donc pour des Salomon lab-sense pour mes courses (car elles n’ont que 4mm de drop et sont très légères) et je garde mes FiveFingers pour l’entrainement, la rando, le kayak, l’escalade etc. La différence est énorme, mes performances explosent !! Je n’ai jamais couru aussi vite, et je n’ai pas non plus les douleurs que j’avais auparavant. J’enchaîne mes courses et me rapproche toujours plus du podium.

Pendant 4 mois, je pense avoir trouvé mon compromis. Mais lors de du Grand Raid des Cathares de 41km à Carcassonne, les douleurs aux genoux reviennent et la fracture de fatigue me frappe au talon…. Je terminerai la course en moins de 5h pour rester dans mon objectif…

Malgré ma fracture, je continue de courir, en Five Fingers ou complètement pieds nus, je n’ai mal au talon qu’avec des chaussures aux pieds. Je démissionne de la vente de baskets, je lis le célèbre livre Born To Run, je supprime le maximum de choses durant mon entrainement, l’alimentation, l’eau, le sac, la casquette, les lunettes de soleil, ma belle Suunto, et parfois même mon t-shirt. Mes pieds se renforcent et je m’éclate plus que jamais, j’aime courir c’est devenu une véritable drogue ! Les sensations de courses dans cette forme d’ « extrême » minimalisme sont exceptionnelles, le contact avec le sol, la qualité des appuis, la sensation de vitesse, la légèreté malgré mon poids…

Une nouvelle saison de courses commence et mon seul objectif est de courir sans objectifs de temps justement. Ecouter mes pieds, traverser les Pyrénées d’Est en Ouest et préparer mes petits pieds à courir un 100 miles un jour, et toujours en chaussures minimalistes!

Je n’ai pas beaucoup de conseils à donner pour les débutants pour une simple raison, courir en Five Fingers ou pieds nus est une évidence par le plaisir que cela procure dès la première utilisation ! C’est totalement intuitif ! Commencez doucement et dites vous qu’à chaque douleur aux mollets vous progresserez comme jamais auparavant ! Tentez l’expérience et éclatez-vous !

Arrivée Guillaume FiveFingers
Arrivée Guillaume dans une course en 5Fingers
Eduardo Alonso (18 Posts)


Articles qui pourraient vous intéresser

2 commentaires

  1. Beau témoignage !
    (et sinon, pour pinailler, 1ère photo, « Chaussures que Guillaume a essayéES (…) », 2e photo,  » ArrivéE de (…) »)

Laisser un commentaire