Tester sa course

 TEST DE LA COURSE: CRÉER UN PLAN PERSONNEL DE RÉUSSITE.

Si vous avez suivi le programme jusqu’à ce point, vous avez probablement noté certaines améliorations significatives de la force et de la flexibilité de votre pied. Maintenant, vous êtes prêt à essayer d’explorer la sensation de légèreté et de bonheur que procure la course à pieds nus ! Pour rendre cette acclimatation aussi facile que possible, nous avons subdivisé le processus en 4 étapes :

· choisir une surface,

· technique des pieds nus,

· distances mesurables

. un exemple de plan d’entraînement.

 

Rappelez-vous, les informations et les conseils que nous allons partager se basent sur la recherche scientifique, les preuves anecdotiques et l’expérience personnelle. Aucune formation unique ou programme de transition n’est adapté pour tous. Vous devez essayer de découvrir ce qui est bon pour votre corps pour faire cette transition en toute sécurité et avec succès. Une des raisons pour lesquelles la course à pieds nus est devenue aussi populaire est qu’elle est synonyme de liberté et d’exploration. Donnez-vous le temps et prenez patience quand vous explorez cette « nouvelle » méthode pour courir et vous déplacer. Oubliez les ruptures, l’heure, le chrono, la distance et les PR records pendant un moment et mettez l’accent sur la course purement pour la joie ; simplement pour le plaisir de vous mettre en phase avec votre corps et votre environnement d’une manière toute neuve inédite. Votre patience finira par payer à terme, car vous sortirez de cette expérience avec une vision toute neuve de la course.

 

 1 Choisir une surface:

Dure ou souple? La réponse pourrait vous surprendre. On pense généralement que courir sur des surfaces dures va immédiatement provoquer des blessures et que tous les nouveaux coureurs pieds nus devraient s’en tenir à l’herbe ou au sable. Mais ce n’est pas nécessairement le cas. En posant correctement l’avant et le milieu du pied, la course sur des surfaces dures peut être confortable et sécurisée. En fait, certains experts suggèrent que la meilleure méthode pour apprendre à courir correctement pieds nus est de commencer sur une surface douce lisse et dure comme un trottoir.

Courir sur des surfaces souples comme l’herbe, les sentiers ou le sable peut être extrêmement agréable aussi. Cependant, ils nous amènent à utiliser plus les muscles de nos pieds et de nos chevilles pour compenser le manque de régularité (à prendre en considération si vous êtes toujours un débutant avec des pieds musculairement faibles). Rappelez-vous seulement que plus la surface est souple, moins vous avez de chance de courir légèrement et avec beaucoup de facilité.

Quelle que soit la surface choisie, veillez à sélectionner un environnement contrôlé et familier parcours qui vous est familier pour démarrer votre entraînement. Ne vous aventurez pas trop loin de votre point de départ, pour le cas où vous devriez vous arrêter et revenir dans le sens inverse. « Choisir » une surface signifie en réalité apprendre où poser les pieds et comment négocier chaque pas. Au fil du temps, le processus va devenir un processus répété à grande vitesse et contribuera à une délicieuse sensation de prise de conscience. la répétition des enchainements va devenir plus rapide jusqu’à délivrer à votre corps une sensation de prise de conscience de son environnement.

 

2 Technique des pieds nus:

Une bonne réception doit être ressentie comme douce, relaxée, conforme et détendue. Beaucoup de coureurs pieds nus expérimentés suggèrent d’essayer ces deux phases pour apprendre la technique pieds nus, recommandées pour acquérir la bonne technique.

Phase 1: Les coureurs FiveFingers se réceptionnent généralement sur la partie antérieure de la plante du pied vers la partie latérale. Il est préférable de se réceptionner sur le pied presque horizontal, de cette manière vous ne faites pas trop travailler vos mollets et vous ne mettez pas trop de pression sur le haut du pied.

Phase 2: Après la réception de la partie antérieure du pied, laissez progressivement descendre le talon pour amener le pied et le bas de la jambe à se réceptionner gentiment. (C’est comme si vous vous réceptionnez après un saut, en fléchissant les hanches, les genoux et les chevilles). De nouveau, la réception doit se produire de manière souple, élastique et confortable.

Laisser un commentaire