12 mois et 30 kilos plus tard…

Un jour Mohamed Ali a dit : « suffer now and live the rest of your life as a champion » littéralement souffre maintenant et vie le reste de ta vie tel un champion.

Aujourd’hui j’écris un article un peu spécial qui ne parlera pas d’une course spécifique. L’objectif du jour est de vous faire part de ma progression et de l’atteinte de mon objectif initial : perdre du poids !

Alors que durant l’été 2013 je pesais encore 125 kilos et ne prêtais aucune attention à mon image, c’est en regardant mes photos de vacances que j’ai eu ce «  déclic », un sentiment de mal être et une envie de changer.

Julien avant1

Julien avant2

Dès Août, je me suis mis à courir avec pour objectif de faire un 10km sans trop être ridicule. Pour cela, aucun plan d’entrainement étant donné mon niveau… et oui je partais de zéro.

Les débuts de la course sont très durs car il faut sortir de sa zone de confort. Mon objectif était tout d’abord de perdre du poids mais les premiers mois ne sont que très rarement représentatifs de nos efforts. Il y a eu beaucoup de pesées avec une déception à la clé : pas de perte de poids, ou encore j’ai perdu 100 grammes.

Julienavant

Je me suis très rapidement mis à courrir en minimaliste car je trouvais le concept très intéressant. Je n’ai trouvé aucun coureur minimaliste avec un physique « fort ». J’ai donc décidé de voir si mon physique était compatible avec le minimalisme.

C’est avec cette combinaison de curiosité envers le minimalisme et de motivation due à mon poids que je me suis lancé.

J’ai donc couru mon premier 10km en un temps honorable de 49 minutes fin Août 2013. J’ai ensuite enchainé avec un trail de 12 kilomètres avec 350 D+ que j’ai fini en 1h14.

Puis un deuxième 10km en Octobre 2013 bouclé en 45 minutes et pour finir la saison des trails, un 20km au Belfort trail relais avec l’équipe 5doigts, puis un 35 km dans les Vosges.

La saison d’hiver m’a permis d’acquérir du foncier grâce au ski de fond et aux divers trails de nuit que j’ai fait avec mes amis. Je me suis inscrit ensuite sur un trail de 50km 2100 D+ le 16 mars pour voir si j’étais capable de le finir ou non. Je finis mon trail avec un temps plus qu’honorable en 5h55 et classé dans la première moitié des participants.

J’ai ensuite participé au trail ardéchois 57km avec 2400D+ et prochainement au trail infernal des vosges 72km avec 3000D+ avec pour objectif en 2015 de participer à la CCC .

Evidement mes performances ont fortement évolué depuis 1 an et je pèse aujourd’hui 94 kilos pour 1m88.

Julien avant5

Après un an de course, j’ai atteint mon objectif principal qui était de redescendre en dessous des 100 kilos. Mes performances sportives se sont largement améliorées et je prends aujourd’hui un plaisir immense à prendre le départ des trails longs.

IMG_1518

Du côté minimalisme, je n’ai plus aucunes douleurs et la transition est parfaitement effectuée. Je prends énormément de plaisir à courir avec ce genre de chaussures qui m’ont permis de prendre beaucoup de plaisir en trail.

Il est très dur de dire ce qui m’a permis d’en arriver là mais si je peux me permettre de conseiller quelque chose à  tous les débutants en course à pieds et surtout aux personnes qui souhaitent perdre du poids… C’est bien évidemment de ne pas abandonner vos efforts! La récompense en vaut la peine et c’est à la portée de tous. Il faut se poser les bonnes questions et savoir renouveler ses sources de motivations.

Julien avant apres

Bien à vous

Julien.

Julien Bouy (8 Posts)


Articles qui pourraient vous intéresser

17 commentaires

  1. Magnifique début de parcours cousin. Je peut te le confirmer je suis bien fier de toi et je ne comprend pas ou tu vas chercher ton mentale ! Continue comme sa. À bientôt :)!

  2. Bonjour,

    C’est un témoignage intéressant mais il me semble incomplet.

    j’aimerais avoir quelques précisions sur ton régime alimentaire avant et aprés. Qu’as-tu changé dans tes habitudes alimentaires ?

    >> souffre maintenant et vie le reste de ta vie tel un champion <> no pain no gain <> un athlète ça ressemble aussi à ça >> http://www.huffingtonpost.fr/louise-green/un-athlete-ca-ressemble-a-ca_b_5737084.html

    Tout ça pour dire que le simple fait de courir ne suffit pas pour perdre du poids, il y a d’autres changements à faire. Notamment alimentaires.

    J’ai perdu pour ma part 16 kilos en 6 mois lorsque je me suis mis à la course pieds nus en 2012. Mais j’ai aussi changé d’alimentation. Suppression totale du sucre dans mon alimentation pendant les 6 premiers mois, je cuisine tout moi-même à partir de produits bruts et je me suis tourné vers une alimentation totalement végétalienne ( j’étais végétarien jusque-là ).

    Je fais 62 kilos pour 1m69 et mon poids est stable depuis 2 ans maintenant.

    Bonne chance pour tes prochaines compétitions 🙂

  3. Bonjour à tous.
    Tout d’abord merci pour vos messages d’encouragement et de félicitations.
    Ça m’apporte beaucoup !! Si si je vous jure.
    Pour répondre a Sanial:
    J’ai surtout arrêté de faire n’importe quoi avec mon corps.
    J’ai appris à ecouter mon corps, a diminuer la gourmandise mais pas de régime à proprement parler.
    Je suis d’un naturel bon-vivant et m’imposer une hygiène de vie stricte n’aurai pas été possible …

    Pour répondre a karuiashan:
    Ma foi, je pense sincèrement que chacun voit les choses différemment.
    C’est aussi la raison qui m’a poussé à ne pas parler d’habitudes alimentaires dans mon article.
    C’est, selon moi, avant tout une question de feeling.
    Pour ma part je continue à manger « normalement » à manger ce qui me plait sens me priver et ça me convient parfaitement.
    Encore une fois, je cours avant tout pour mon plaisir personnel et n’ai pas envie de changer.

    Sur la page remarque « le simple fait de courrir ne permet pas pour perdre du poids » j’en suis pourtant la preuve me semble t’il.
    Même si je considère la course pour d’autres choses que la dépense physique…. Je pense au sensation qu’elle procure, le goût de l’effort, la détente mental, etc….

    Je fais aujourd’hui 93 kilos pour 1m89 et ai couru mon premier ultra trail, article en écriture :).

    A très bientot.
    Sportivement.

    Votre dévoué Julien.

    1. Pour mes débuts : minimus MT10 de chez NB, puis five Finges spyridon, puis merrel trail glove 2, puis en ce moment inov8 trail Roc 200.
      Il existe des 4mm de drop pour faciliter le progression vers le minimalisme.
      Julien, coureur 5doigts.

  4. Bravo!! Sans être obèse, mais quand même en surpoids, j’ai également eu un déclic en me voyant en photo. J’admire tes efforts et surtout ton énorme progression. Pour ma part, je n’ai pas encore atteint un tel niveau (2 ans de course à pied) j’ai perdu également du poids, en continuant de vivre sans me priver, peut-être moins d’apéro…et encore…, juste en augmentant le nombre de séances de course à pied.
    Le plus important, c’est bien de prendre du plaisir dans l’effort, et si en plus, ça permet de perdre du poids…c’est que du bonheur!!
    Bonne continuation :))

    1. Oui je suis tellement d’accord, le plaisir avant tout, puis le bien etre et les kilos s’en vont 🙂 bonne continuation aussi à toi Christelle.
      Julien, coureur 5doigts.

  5. Je suis actuellement dans le même cas que toi avant de commencer à courir 125Kg pour 1.88m. Ton expérience m’encourage à vraiment demarrer. Si tu as pu réussir, il n’y a pas de raison que je n’y arrive pas. Je souhaite aussi courir en minimaliste, j’ai commandé des VFFs. Est ce que tu aurais un plan d’entrainements pour débuter?
    Merci

    1. Salut Gaëtan,
      Je suis vraiment touché de servir de source de motivation.
      Avant toutes choses, commence par des petites sorties en variant les rythme.
      Ça devrait t’aider à trouver un rythme « de croisière », c’est le rythme ou tu arrive à parler sans trop être essouflé …
      Une fois que tu y es, c’est le moment de prendre du plaisir, de te fixer des objectifs de plus en plus haut et surtout ne pas oublier de courir de temps en temps a ton rythme de croisière.
      N’oublie pas d’écouter ton corps, surtout si tu débute en minimaliste, écoute bien tes mollets.
      Pour plus de motivation, n’hésite pas prendre des photos de toi maintenant…
      Quand tu les regarderas, tu te souviendra des raisons qui t’ons poussé a t’y mettre.
      Mais surtout, n’oublie de nous tenir au courant sur ta progression.
      Je serais heureux de voir que d’autre y arrive, et si les moments sont durs, n’hésite pas à revenir vers moi.
      Julien

Laisser un commentaire